KUEI

Coop Mani-Utenam

par Keven Ross

 

Ce projet de fin d’études, réalisé au sein du projet de recherche ARUC Tetauan, s’insère dans le plan d’agrandissement de la communauté de Mani-Utenam, réserve innue située sur la Côte-Nord, 16 km à l’est de Sept-Îles. De par la croissance démographique de la communauté et à la demande du conseil de bande (ITUM), la firme d’urbanistes-conseils GSP et associés conçoit actuellement un plan d’aménagement pour le nouveau secteur de développement, situé au nord du boulevard des Forges. Ce projet s’intéresse ainsi au secteur central de cet aménagement, endroit privilégié pour la création d’un cœur de quartier, d’une clé de voute, permettant de connecter le secteur existant à celui en devenir.

 

Ce projet vise à implanter sur le site d’intervention une coopérative alimentaire de solidarité. En plus de répondre aux besoins spécifiés par l’ITUM, ce programme se veut une réponse à certaines problématiques observées au sein de la communauté. En effet, on remarque une volonté à maintenir et accroitre le niveau d’activités économiques locales. Ainsi, la coopérative, en plus de créer de l’emploi et d’encourager la pratique de saines habitudes alimentaires, permettrait de renouer avec la culture culinaire autochtone. L’appropriation collective des produits qui y seraient proposés (fruit et légumes, herbes et épices, poissons et gibiers, artisanat) agirait comme référent culturel et objet de fierté. Fierté qui serait également nourrie par une architecture à l’image de la communauté e de sa riche culture ancestrale.

 

Le programme se formalise en plusieurs volumes simples reposant sur un socle modulé en différents niveaux. À l’image d’un Shaputuan, l’habitat traditionnel innu, ces lieux de rassemblement, de rencontre et de partage sont enveloppés d’une toile, soit une toiture d’apparence légère en lamellé-collé apparent. Il est ainsi possible de discerner ce qui appartient au sol, à la terre, de ce qui appartient à la forêt, soit les volumes et la structure, notamment les poteaux en troncs d’arbre écorcés, puis finalement au ciel, donc la toiture avec ses percements et ses motifs étoilés.

 

© 2016 atelier de design urbain / école d'architecture / université laval

conception web: Marie-Noël Chouinard