Refend_Entre échanges et mobilités

par Virginie Hufty

 

C’est dans un contexte d’actualité, lié au Plan de mobilité durable (2011) et au Programme particulier d’urbanisme pour St-Roch de la Ville de Québec (2013), que s’intègre cette réflexion sur les espaces publics et sur les pôles d’échanges. Cet essai (projet) propose, en fait, une critique du projet de la Place Jacques-Cartier tel qu’il est actuellement soutenu par la Ville de Québec pour cet emplacement stratégique, en proposant une alternative adaptée à son contexte. Le secteur où s’intègre ce pôle intermodal se trouve encadré par les rues St-Joseph, Dorchester, du Roi et de la Couronne. Cet essai s’intéresse plus particulièrement à la mobilité et à l’attractivité de ces lieux d’échanges en centre-ville. L’idée n’est pas seulement de développer un lieu qui servira simplement au transport en commun, mais bien de repenser cet espace public comme une plaque tournante de la ville, un lieu d’arrêt, un lieu de rencontres et d’échanges, un lieu de rassemblements et un lieu de services. Bref, il s’agit ici d’une réflexion sur ces lieux qui sont porteurs d’attractivité et qui ont le potentiel pour devenir des pôles importants à l’échelle non seulement du quartier, mais aussi de la ville. L’essai est supporté par le projet d’architecture et de design urbain qui inclut la conception de la nouvelle place Jacques-Cartier comme pôle public, commercial, intermodal et culturel consolidé par le travail sur l’espace public. Le projet inclut un cinéma de répertoire renforçant le caractère culturel du quartier. Il intègre également une station intermodale importante du Réseau de transport de la capitale (RTC) liée à de nouveaux édicules commerciaux de même qu’à des services pour les cyclistes.

© 2016 atelier de design urbain / école d'architecture / université laval

conception web: Marie-Noël Chouinard