Terrebone en trois temps, deux mouvements

par Tristan Gagnon, David Law Chune, Karine Mutchmore et
Marie-Joëlle Tétreault
 
 

Le projet, effectué en collaboration avec la ville, aborde la revitalisation des boulevards des Seigneurs et Moody dans la municipalité de Terrebonne. Malgré la croissance démographique importante de la ville, le secteur vieillissant des boulevards connaît une perte de dynamisme, engendrée par le développement de nouvelles typologies tels les méga-centres. Les boulevards de Terrebonne sont des exemples typiques d’artères commerciales d’après-guerre, présentes dans de nombreuses municipalités québécoises. Ce milieu, conçu pour les déplacements automobiles, est non seulement hostile pour le piéton, mais a un impact significatif sur l’environnement.

 

Le projet s’appuie sur la relocalisation d’un pôle intermodal et d’un stationnement incitatif au coeur de l’activité commerciale. Il propose de compléter le réseau viaire existant par l’ajout d’un réseau vert adapté aux mobilités douces, arrimé à trois point d’intensités. Par ce réseau vert d’espaces publics variés, le projet pose une réflexion sur l’avenir des vides ou interstices entre les bâtiments afin de respecter le caractère particulier de la banlieue et de concilier l’usage des différents modes de déplacement. Le projet crée un environnement à l’échelle humaine par une densification résidentielle, la consolidation de l’offre commerciale, l’ajout d’un technopôle et le renforcement des liens avec les quartiers existants. Il en résulte un environnement de vie complet et vivant à tout moment de la journée. En résumé, le projet se veut un réconciliation entre la voiture et le piéton, entre espace commercial et milieu de vie, le tout afin de créer un environnement commercial mixte, rythmé d’intensités et axé sur les déplacements actifs.

 
 
 

© 2016 atelier de design urbain / école d'architecture / université laval

conception web: Marie-Noël Chouinard