HABITAT UNIFAMILIAL 

ACUPUNCTURE URBAINE: UNE PETITE MAISON EN COEUR D'ÎLOT À LIMOILOU

Ce premier projet consistait à concevoir une petite maison « annexe » à Limoilou au cœur d’un îlot typique de ce quartier urbain de Québec pour 3 ou 4 catégories de clients fictifs avec des profils, des besoins et des aspirations différents. En plus de satisfaire les besoins et désirs avoués ou cachés du client, le principal défi de conception consiste à susciter l’expérience du territoire « poétique » ou « merveilleux » du chez-soi. Cela implique un travail imaginatif avec des « atmosphères » et des éléments architecturaux bien choisis afin de planifier, avec des moyens constructifs et matériaux simples, des espaces riches en termes d’expériences et flexibles en termes d’occupation.

DENSIFIER POUR CONSOLIDER

La petite maison s’installe donc sur un terrain existant, du côté de la ruelle, en mode préférablement « détaché » du bâtiment principal. Aussi, l’espace pour s’insérer est restreint et s’apparente à de l’acupuncture! L’empreinte au sol de la maison ne dépasse pas 50 mètres carrés. Elle est soit en relation avec un plex et ses occupants (comme membre de la famille, par exemple), soit sans relation avec les occupants (à titre de locataire, par exemple). Il s’agit donc d’une exploration du potentiel de densification douce d’un quartier urbain bien établi, au cœur même d’un îlot déjà habité qui constitue un territoire résidentiel semi-public particulier dont il faut bien saisir les qualités et les contraintes.

2016

Camille Asselin

Jessica Bunker

Léa-Marie Caron

Darquise Chartrand

Florence Daigneault

Cynthia Emond

Samuel Laprise

Naomée Mann

Alexandre Meloche

Alex Moreau

Laurie Pelletier

Marie-Gabrielle Tétrault

Jean-Philippe Fahey

2014

Alexandre Côté

Janick Biron

Laurence Lacroix

Alexandre Morin

Véronique Rivest

Andrée Brunet

Myriam Ross

Pascal Pomerleau

Audrey Turcotte

Simon Parent

Joudi Sayegh

Julie Bradette

© 2016 atelier de design urbain / école d'architecture / université laval

conception web: Marie-Noël Chouinard